mon histOire

Je m’appelle Laure, je suis née le 11 avril 1981.
Petite déjà, le dessin et la peinture avaient pris une place importante dans ma vie.
J’ai fait mes études à l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Toulouse, puis travaillé pendant 6 ans en tant que dessinatrice en agencement et décoration intérieure.
Depuis 2009, j’ai ouvert mon Atelier, et accueille des élèves pour des cours de peinture et dessin.
Je travaille également pour deux associations de peinture, et guide ainsi une centaine de personnes, peintres amateurs, chaque semaine.

Mais bien qu’étant ma passion, je n’avais jamais osé montrer ma peinture à qui que ce soit….

Jusqu’à ce que je rencontre MA MUSE.

Grâce à elle, j’ai commencé à ressentir le besoin de peindre encore et toujours plus, et de me mettre à nue. Le besoin de m’exposer.
Cela a réellement été pour moi une prise de risques, mettre mon art à la vue de tous c’est aussi me mettre à la vue de tous.

Mais j’ai apprécié cela, et c’est devenu aujourd’hui un besoin.

Je ne vous ferai pas de longs discours sur mon travail, je ne sais pas en parler, je ne trouve pas les mots.
Mon moyen d’expression est le pinceau, et non la parole.
Pour moi, une oeuvre doit se suffire à elle-même, et ne doit pas avoir besoin de 20 pages d’explications pour faire naître des émotions, quelles qu’elles soient, chez le spectateur.
C’est certainement la raison pour laquelle tant qu’une toile n’est pas finie, je ne sais pas ce qu’elle sera… un évènement, un incident, et tous mes calculs se retrouvent bouleversés…

J’aime ce pouvoir qu’a la peinture de m’emmener vers des horizons inconnus, ou vers lesquels je n’avais pas forcément prévu d’aller.

____

____

____

My name is Laure, I was born on April 11th, 1981.
Girl already, the drawing and the painting had taken an important place in my life.
I studied to the College of the Ecole des Beaux-Arts of Toulouse, and worked during 6 years as draftswoman in layout and internal decoration.

Although being my passion, I have never dared to show my painting to whoever it is….

Until I meet MY MUSE.

Thanks to her, I began to feel the need to paint still and always more, and to put me to naked.
The need to exhibit me.
It was really for me a risk-taking, to put my art in the view of all it also is to put me in the view of all.

But I appreciated it, and it became a need today.

I shall not make for you long speeches on my work, I do not know how to speak about it, I do not find the words.
My means of expression is the brush, and not the word.
All that I can say, is that my painting is instinctive, and thus that I do not advocate the conceptual.
For me, a work has to be self-sufficient in itself, and does not have to need 20 pages of explanations to create feelings, whatever they are, at the spectator.
It is certainly the reason for which as long as a painting is not finished, I don’t know what it will be… an event, an incident, and all my calculations meet upset…

I like this power which has the painting to take me towards unknown horizons, or towards which I had not necessarily planned to go.
____